La clairière du grand n’importe quoi > Vendredi 22 novembre 20:00


Le monde se délite ? Une vision fantasmée de notre société future.

C’est une sorte de conte, à conter sur un plateau ou sous un arbre.
Nous sommes en 2043, le temps n’est plus chronologique, la terre tourne à l’envers. Quelque chose s’est détraqué. Il pleut. Un déluge éternel… Ultime espoir avant on ne sait quelle apocalypse : posée au milieu de nulle part, une arche de papier accueille cette humanité en capilotade. Cette pièce s’empare, avec le regard acéré d’un poète, de thèmes extrêmement actuels dans une langue rythmée, pleine d’humour, et parfois caustique.

Repères
Alain Béhar a écrit une dizaine de pièces, toutes montées avec sa compagnie Quasi et jouées dans de nombreux théâtres. La clairière du Grand n’importe quoi est la première pièce qu’il a souhaité publier. Il est venu en résidence au Périscope, pour les premières confrontations du texte au plateau, du 29 avril au 4 mai 2019. Les premières représentations ont eu lieu au Printemps des Comédiens en juin dernier.

Vendredi 22 novembre 20:00

Durée 1h
À partir de 15 ans
Tarif a

Compagnie Quasi
Texte publié aux Éditions espaces 34
Conception et interprétation Alain Béhar
Collaboration artistique Marie Vayssière
Lumière Claire Eloy
Musique et son Pierre-Olivier Boulant, Benoist Bouvot
Dispositif scénique Alain Béhar, Cécile Marc
Regards extérieurs Montaine Chevalier, Isabelle Catalan, David Malan, Juliana Béjaud, Suzanne Joubert, Jesshuan Diné, Gilles Masson

Production
Compagnie Quasi
Coproductions
Théâtre du Bois de l’Aune – Aix en Provence, Pôle arts de la scène – Friche de La Belle de mai, Les 13 vents – CDN de Montpellier, Théâtre + Cinéma – Scène Nationale du Grand Narbonne, Le Périscope – Nîmes, Hérault Culture – Théâtre Sortie Ouest
La compagnie Quasi est conventionnée par la DRAC, subventionnée par la Région Occitanie et le département de l’Aude.