Les Escapades


jeudi 16 mai 2019 au vendredi 24 mai 2019


Depuis trois ans, Les Escapades sont un temps fort autour des arts de la rue. Le Périscope quitte la salle du théâtre pour aller à la rencontre des publics du territoire nîmois. Les spectacles proposés cette année vous permettront de découvrir le travail de trois compagnies régionales dont les créations ont été construites au travers de résidences, d’expérimentations et d’échanges avec les habitants.

Jeudi 16 mai 18:30 et 19:30
Tire-toi de mon herbe Bambi !

Parc du Mont Duplan [devant le Planétarium] – Jauge limitée – réservation indispensable
Durée 30mn

Petite fable loufoque et métaphorique autour de l’esprit de propriété, la peur de l’autre mais aussi ode à la nature, à sa grâce, à sa puissance.

À travers le théâtre d’objet et la marionnette sur table, on assiste au combat épique entre l’esprit de propriété et l’instinct sauvage. Cette petite forme sans paroles allie de façon ludique poésie visuelle et humour noir.

Compagnie La Cour Singulière
Crée en 2011, la compagnie est orientée vers le théâtre d’objets et la marionnette. Les trois spectacles qu’elle propose L’Enfermée, Les Empreintes et Tire-toi de mon herbe Bambi ! ont des dispositifs différents, marionnette sur table, théâtre d’objet et marionnette à doigts, etc. mais ils ont en commun la poésie, le choix d’une mise en scène épurée, une grande tendresse mêlée d’humour noir. Passionnés par les rencontres et convaincus que la création est un espace de liberté et d’épanouissement indispensable, la compagnie anime aussi des ateliers en direction d’un public très varié.

Jeudi 16 et Vendredi 17 mai 19:30
Aux fenêtres de l’Europe

Spectacle présenté en partenariat avec le Théâtre Christian Liger – Ville de Nîmes
Départ Place de l’Hôtel de Ville – spectacle en déambulation
Durée 1h40

Aux fenêtres de l’Europe est un spectacle adapté des 4 pièces courtes de Nicoleta Esinencu, qui passe du monologue au dialogue. Histoire de famille ou chronique du passage – dans cette Moldavie ex-soviétique – de l’égide communiste au consumérisme occidental.

Mêlant le texte d’auteur, et un engagement corporel par le travail de la contorsion, la compagnie Le Trou de conjugaison tente de supprimer les frontières pour offrir des émotions et réflexions.

Compagnie Le Trou de Conjugaison
La compagnie Le Trou de Conjugaison démarre en 2012 avec le désir de créer un théâtre physique mettant au premier plan le texte d’auteur, et un engagement corporel par le travail de la contorsion. Une première création naît en 2016 Pourquoi l’enfant cuisait dans la polenta adapté du roman d’Aglaja Veteranyi, un monologue dédié à la salle et aux chapiteaux, et accueillie au Périscope en novembre 2016.

Vendredi 24 mai 18:00
Laps [poème de cendre et de bruit]

Place St Charles – Nîmes
Durée 45mn

Laps est un solo qui s’appuie sur cinq vieux objets en métal rouillé. Il s’agit de se mettre en mouvement, d’éprouver le corps, sa solidité, sa contenance, ses points de rupture. C’est une confrontation forte avec la matière, sa rugosité et son tranchant. Laps se situe quelque part entre la danse, le jonglage et la pratique sonore et veut rendre compte de l’intense et du fragile de l’humanité.

Compagnie L’Aubépine – Alban de Tournadre
Artiste pluridisciplinaire, Alban de Tournadre et sa compagnie L’Aubépine assemblent le jonglage, la pratique sonore, les images, la danse et le jeu d’acteur dans des performances transversales et indisciplinées. Ses recherches se concentrent sur le réel et ses potentialités poétiques, sur la mémoire, la fragilité, les orages et l’odeur de l’herbe coupée. Il collabore aussi depuis 2015 avec la Compagnie sous X en tant que régisseur général, développeur et comédien.

Vendredi 24 mai 19:30
Nouvelles de Noone

Lavoir du Puits Couchoux – Nîmes
Durée 45mn

Nouvelles de Noone est une suite de récits qui s’entremêlent. Ils sont deux. Elle raconte l’itinéraire d’une famille et les détours d’une jeune femme à la croisée des chemins entre art, fête, rock et théâtre. Lui est animé par sa grande envie de créer un ballet chaotique où se mêlent la danse et ses élans surréalistes. Danse brute. Fête sauvage. Un poème de Peter Handke apparaît comme fil rouge. Il les emmène à jouer le jeu, faire des détours…

Sélectionnée par le département du Gard pour mener des résidences de territoire autour de la création Nouvelles de Noone, la compagnie a développé des expériences artistiques avec les publics des structures culturelles gardoises pour aboutir à cette création. En lien avec Le Périscope, elle a récemment proposé, un stage autour de la danse et du clown et un atelier photographique autour du thème de la transformation corporelle.

Compagnie 1 Watt
La compagnie 1 Watt crée des spectacles ludiques pour l’espace public. Au fur et à mesure des créations, ses artistes ont élaboré une sorte de code de conduite : être improductif, construire, déconstruire, cultiver l’idiotie, chercher le trouble, échouer avec tranquillité, insister, recommencer… Chercher une forme de lâcher prise, d’euphorie dans des lieux de tous les jours.
Leur projet artistique émane essentiellement de leur soif de pousser une démarche active et vivante dans l’espace public. Leurs propositions, sous leurs aspects burlesques, tentent de reconsidérer l’espace public comme un lieu de liberté, par leurs façons sensibles d’y être, de l’entreprendre, d’y fabuler des usages, de permettre la rencontre, la conversation…

Du jeudi 16 mai au vendredi 24 mai 2019

Tous les spectacles sont gratuits. Réservation vivement conseillée pour Tire-toi de mon herbe Bambi !