fbpx

Pourquoi l’enfant cuisait dans la polenta


Entêtant monologue où la cadette d’une famille d’artistes de cirque, qui a fui la dictature roumaine, évoque ses souvenirs d’enfant. Le goût amer d’un père clown, acrobate et brigand. Le vertige de l’extravagant numéro de sa mère suspendue par les cheveux et l’idolâtrie vouée à sa sœur traversée par la folie.
Absurde, mélancolique, tragique dans la légèreté, ce monologue évoque une descente aux enfers où de l’innocence enfantine ne subsistent que quelques traits d’humour, une langue directe traversée d’éclairs poétiques et par-dessus tout… le désir de vivre.

Déborah Maurin trouve chez Aglaja Veteranyi un langage naïf, riche et virevoltant. Leurs émotions se rejoignent pour adopter un langage commun où fusionnent les mots de l’une et le jeu de l’autre. La comédienne entre en confession à la manière d’un journal intime et invite le public à voyager à travers cette histoire grinçante et poétique.

Prologue
Une lecture contorsionnée photo-biographique créée par la compagnie autour de la pièce Pourquoi l’enfant cuisait dans la polenta précède le spectacle, programmée en partenariat avec l’association Les Mille Couleurs. Rendez-vous le mardi 18 octobre à 17:00 à l’Espace Leon Vergnole (4 rue Daumier-Nîmes).

Durée 1h25 / tarif a

Compagnie Le Trou de Conjugaison
D’après le roman autobiographique d’Aglaja Veteranyi
Adaptation, mise en scène, interprétation
Deborah Maurin
Assistanat à la mise en scène et direction d’acteur
Jacques Merle
Création lumière
Nina Tanne
Regard chorégraphique
Sarah Hachin, Flora Le Quemener
Son
Yann Debailleux, Fabien Soletti
Costumes
Anais Foraseto
Construction charrette
Céline Étienne Bernard
Régie générale
Patrick Ponchant dit PP
Soutien, coproduction et accueils en résidence
Cie Désiderata – St Hyppolite du fort, École de cirque Turbul’ – Nîmes, Centre socioculturel de Valdegour – Nîmes, Maison des Arts – Barbières,  Le cabaret des Ramières – Eurre, Le Tortill’art – St Amans Soult, Le Théâtre du Pont Neuf – Toulouse, Théâtre Christian Liger – Nîmes, et Mix’art Myrys – Toulouse
Compagnie soutenue par la Ville de Nîmes, le Conseil Départemental du Gard, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditérannée
X