fbpx

CAMPUS #1, Un laboratoire expérimental pour les arts de la marionnette

Initié et accueilli par le Centre national des écritures du spectacle, ce nouveau programme de recherche et d’expérimentations entre artistes des arts de la marionnette et écrivains de théâtre, s’inspire d’un dispositif fructueux appelé Totem(s) qui rapprochait écriture et composition.

Aujourd’hui, les arts de la marionnette sont en pleine évolution. L’émergence de nouvelles technologies a, par exemple, favorisé des interactions entre vidéos et marionnettes sans pour autant que soit délaissé l’ensemble des imaginaires et des pratiques scéniques des arts qui font appel à des techniques plus traditionnelles. Quelles que soient les formes adoptées par les créateurs, toutes sont ouvertes à tous les sujets, à tous les publics, jeunes mais aussi adultes, à toutes les paroles et les formes d’écriture.

C’est dans ce contexte enthousiasmant que de mars 2022 à mars 2023 la Chartreuse ouvre le dispositif CAMPUS#1, un programme de recherche et de rencontres, un laboratoire actif pour les auteurs et les marionnettistes coconstruit avec les directions du Périscope et du Théâtre de la marionnette à Paris. Ensemble, nous avons choisi et proposé à quatre écrivains et quatre artistes des arts de la marionnette de travailler ensemble lors de trois séquences accueillies par la Chartreuse. Les premières rencontres auront lieu du 26 Mars au 1er Avril.

La rencontre entre auteurs et marionnettistes est riche de potentialités : en s’appuyant sur l’élan actuel de ce champ disciplinaire en plein épanouissement, il s’agira d’accompagner l’hybridation, le frottement des univers, des écritures et d’accompagner ce renouveau en y associant étroitement des auteurs francophones de toutes origines qui trouveront l’opportunité réelle d’un temps de recherches et d’écritures hors du commun.

Cette action conçue et élaborée avec l’expertise et l’appui de structures de production, régionales et nationales, est organisée sur un rythme annuel et aura pour premier enjeu de donner du temps à la rencontre entre les artistes et comme perspective d’accompagner vers la création les projets générés, en y intéressant dès les premières rencontres les lieux de production comme ceux nouvellement labellisés, par exemple, pour les arts de la marionnette et les réseaux européens des écritures du spectacle.

X