#FabrikMarionnetik

Partez à la découverte de la marionnette et ses arts associés sous toutes ses formes ! 

En quoi consiste ces rendez-vous #FabrikMarionnetik ? 
Nous vous lançons un défi sur Facebook à relever autour de la marionnette et ses formes associées (ombre, papier, théâtre d’objet…) pour en découvrir tous les aspects, aussi originaux soient-ils !
Le défi peut être réalisé seul ou à plusieurs.

N’hésitez pas à nous faire parvenir vos créations (en vidéo ou en photo) sur Facebook [@LePériscope] ou par e-mail [communication@theatreleperiscope.fr]. Certains l’ont déjà fait !

La Fabrik Marionnetik en est déjà à son 6ème défi ! En ce moment, on s’initie au stop motion avec les conseils de Christelle Mélen, intervenante de l’atelier marionnette au Périscope

Défi 6 : Le stop motion… Et si on dérivait sur une forme animée ?

À partir de vos précédentes créations ou en repartant depuis le début, on va s’amuser à faire du stop motion 😁
Le principe est de décomposer le mouvement en une succession d’images fixes dont la vision à une fréquence donnée donne l’illusion du mouvement continu ! Après avoir pris de nombreuses photos de chaque mouvement, il est nécessaire d’assembler toutes les images avec un logiciel de montage.
💡🙋‍♀️ Les conseils de Christelle :
Il faut au moins 2 images par seconde pour créer du mouvement, sinon vous pouvez aussi filmer et ralentir, ou accélérer la lecture !
Pour votre prise de vues, image par image, vous pouvez utiliser:
– du papier ou du carton découpé
– des tracés sur le sable
– de la pâte à modeler
– de la peinture sur tout support à-plat
– de l’animation en volume 3D (marionnette, objet, jouet…)

• Sorti tout droit du Festival Vidéo Party de 2019, cette vidéo intitulée La tête dans les étoiles réalisée par le collège de Genolhac avec des Playmobil, en est un parfait exemple 😉

Défi 5 : Découvrons ensemble le théâtre d’objet avec des objets du quotidien

Une cuillère, une éponge, un stylo… ces objets si ordinaires peuvent soudain prendre vie, sous vos doigts et grâce à votre imagination débordante ! 😉
Avant de vous lancer, voici quelques conseils avisés.
💡🙋‍♀️ Les conseils de Christelle :
Choisissez bien vos objets : à quoi ils servent, ce qu’ils représentent, leurs formes, leurs couleurs. Amusez-vous à faire des familles d’objets. Pour donner plus d’émotions (de mouvement, de vie) à vos objets (personnages) utilisez l’expression de vos propres émotions ou une petite musique bien choisie qui va venir renforcer le récit.

• Ici, Christian Carrignon, un des précurseurs de cette forme en France, anime avec humour et talent des bonbons et un cachet d’aspirine…

Scopitone et Cie nous replonge dans le célèbre conte de Cendrillon, revisité à leur manière, muni d’une éponge et de produits ménagers en tout genre ; l’imagination n’a pas de limite !

• On a choisi de vous partager cette pièce surprenante de la Compagnie Tabola Rassa qui a adapté L’Avare de Molière à sa manière.
Une adaptation de ce grand classique où l’or est remplacé par l’eau. Les personnages sont incarnés par des robinets, chacun ayant son propre caractère… 😮

Défi 4 : Partons à la découverte d’une forme atypique dérivée du théâtre d’objet… des « marionnettes » en sac plastique ! Qui eu cru cela possible ?

Nous avons toujours chez soi des sacs plastique inutilisés. C’est l’occasion de leur donner vie !
À l’aide d’une paire de ciseaux, de scotch et du vent (un ventilateur ?), si vous n’en avez pas, pas de panique, Christelle nous propose une astuce
💡🙋‍♀️ Le conseil de Christelle :
Utilisez un petit bâton pour mettre à l’arrière de la tête (taille d’un bâton de glace) qui servira de « contrôle » pour articuler et tenir la marionnette. Le sac plastique ne se maintient pas comme la mousse et le carton. On peut aussi utiliser de la grosse ficelle qui sert de colonne vertébrale, placée dans les sacs plastiques. Dans ce cas faire 3 morceaux et les nouer ensemble : 1 pour le corps et la tête, 1 pour les bras et 1 pour les jambes.

• Ce défi s’inspire du très poétique spectacle pour enfant L’après-midi d’un foehn, une forme chorégraphique pour sacs plastique, de la compagnie Non Nova.

• La pièce The Bag Lady nous fait voyager dans un univers sensible et poétique avec une ballerine faite de sacs plastique qui soudain prend vie sous nos yeux. Comme quoi le théâtre d’objet et la marionnette peut prendre des formes très diverses !

Défi 3 : le théâtre d’ombre : un jeu de manipulation et de lumière

À partir de personnages découpés dans du papier, ainsi que vos décors, inventez une histoire poétique et magique. Afin de pouvoir manipuler vos personnages, vous aurez besoin de baguettes et d’un peu de ruban adhésif pour les fixer ! On vous partage en tuto pour vous donner quelques idées.
💡🙋‍♀️ Le conseil de Christelle :
Pour faire de l’ombre, il vous faut de la lumière (si vous n’avez pas de lampe mobile, vous pouvez utiliser le soleil) et une surface de projection (mur, papier, sol…)
L’ombre est en effet une image projetée.
Vous pouvez faire des silhouettes fixes (comme dans ce tuto) ou des silhouettes animées, noires ou avec de la couleur (si la lumière peut passer à travers) et utiliser le recul pour faire grandir ou rétrécir votre silhouette.

• Un conte d’Andersen adapté en théâtre d’ombre par la compagnie Escale
De quoi éveiller son imagination et découvrir des nouvelles formes.

Défi 2 : le Théâtre de papier… et plus précisément ici du Kamishibaï, c’est quoi ce nom étrange ?

Le Kamishibaï, petit théâtre de papier japonais, existe depuis plusieurs siècles ! et il peut être reproduit simplement chez soi, au plaisir des petits et des grands.
Il faut créer en premier le « butaï » qui est la boîte à images, généralement en bois, il peut être fait en carton (une boîte de céréales, un vieux carton, des calendriers rigides…)
Exemples ici http://creativemumandco.com/fabrication-dun-butai-en-carton/ ou le lien qui accompagne la publication.
En second temps, créer l’histoire (ou s’inspirer d’une déjà existante) pour fabriquer les différents épisodes en images .

Mais d’où vient le Théâtre de Papier ? 🧐
Né au XIXe siècle, le théâtre de papier était à l’origine un jeu de société destiné aux adultes qui permettait de rejouer entre amis quelques morceaux choisis d’une pièce de théâtre. Il était joué dans un théâtre miniature à l’italienne avec des planches imprimées et des acteurs à découper.
Après des années d’oubli, le théâtre de papier renaît il y a une trentaine d’années, porté par les artistes dans le monde entier, qui s’adressent autant aux enfants qu’aux adultes.
En France, c’est Alain Lecucq et sa compagnie Papierthéâtre qui lui redonne son essor. Les Rencontres internationales de théâtres de papier sont initiées en 1998 par sa compagnie, elles se tiennent maintenant pendant le Festival Mondial de la Marionnette à Charleville Mézière.
Les compagnies dans notre Région qui ont utilisé cette technique : Théâtre de Mathieu, Les petites choses, Volpinex, Merci mon choux… Elles ont utilisé le papier, le carton mais aussi le pop-up, l’origami, la vidéo, le Kamishibaï…

Défi 1 : Et si on s’essayait à la construction de marionnette en papier ?

Pour ça pas besoin de tout un attirail ! Laissez libre court à votre imagination avec peu de matériel.
À l’aide de ciseaux, papier (kraft, feuille,…) et de ruban adhésif (ou colle), façonnez une marionnette !

Pour vous aiguiller et vous aider dans votre création, on vous partage un extrait du spectacle Krafff de Yan Raballand, chorégraphe et Johanny Bert, créateur hybride et metteur en scène.
Le + : Si vous êtes confinés à plusieurs, votre marionnette pourra être manipulée à 2, 3 ou plus (pensez à adapter la taille de la marionnette au nombre de manipulateurs) 😉

• Encore une vidéo pour s’inspirer…